Etat Nature

Lettre de Promotion de la Nature et de ce qui la constitue - n°2 - Juin 2011

spiruline etat nature
Merci de ne pas imprimer pour préserver les arbres et la nature
SOMMAIRE
cliquez sur les liens pour accéder aux articles
alimentation Alimentation
La Spiruline
l'eau Eau
Prix de l’Inventeur Européen
Pétition sur l'eau
santé Santé
Le Curcuma
habitat Habitat
Le Vastu Shastra
environnement Environnement
Banquez bio, nature et solidaire
La poésie de la Nature
animaux nature Animaux
Pulls Canins
Pétition pour les animaux
art et culture Art et Culture
La fibre d’or de l’Inde

Retour à la page d'accueil

rouef CONTACTEZ-NOUS
Textes et images © etatnature.com 2011 reproduction interdite sans autorisation

La fibre d’or de l’Inde
jute


Le jute naturel à la mode
Pupul Dutta et Aparajita Gupta
***
Reproduction avec l’aimable autorisation
du magazine INDE PERSPECTIVES à New Dehli
Article de Septembre-Octobre 2009
*****


L’industrie indienne de jute, dont le chiffre d’affaires atteint un milliard de dollars, sous forme de sacs grossiers utilisés par les industries du ciment, du sucre et des engrais, se transforme grâce à la création de nouveaux produits respectueux de l’environnement, fabriqués à base de « cette fibre d’or » et lancés avec des nouvelles stratégies de marketing.

Une grande variété de produits ordinaires sont fabriqués avec du jute qui reste la fibre naturelle la plus populaire après le coton. L’inde est le premier producteur mondial de jute, représentant 60% de la production mondiale et reste le plus grand consommateur et exportateur de jute.

Les produits fabriqués en jute dont les nappes de table, les dessous de verre, les housses de coussin, les paillassons, les rideaux, les ceintures et les cartables d’écolier s’exportent sur le marché américain et européen.

« Le jute évoque invariablement les sacs cabas » dit Atri Bhattacharya secrétaire du conseil de développement de la fabrication du jute, l’une des plusieurs organisations travaillant à promouvoir l’industrie soutenue par le gouvernement.

« Il existe tant de beaux produits en jute, respectueux de l’environnement et réutilisables. Le jute est à la mode actuellement ».Souligne Bhattacharya dont le conseil est un organisme regroupant producteurs, fabricants et exportateur de jute.

Les créateurs et commerçants de produits en jute proposent actuellement une vaste gamme de choix. Les sacs traditionnels en jute se déclinent en sacs à main, sacs de soirée, sacs à linge, sacs à dos, sacs cabas, sacs fourre- tout, sacs à provision et sacs à vin.

Les produits sont proposés dans plusieurs marchés indiens et dans des magasins haut de gamme comme Fab India et Santushti situés dans la capitale ou dans les magasins designer Anokhi ou proposant le concept de design nature.
Les produits en jute répondent aux exigences de clients riches, on en trouve pour toutes les bourses . Un sac ordinaire peut coùter 100 Rs. (2dollars) tandis que certains produits en jute selon les motifs et couleurs coùtent des milliers de roupies.

« On peut les porter n’importe où » affirme Aditi Shukla, étudiante styliste à Delhi. « Les sacs verts sont très tendance ».

Le jute a des retombés sociaux économiques assurant la survie de 4 millions de familles paysannes dans les états de l’Est notamment le Bengale Occidental et fournit des emplois à 260 000 ouvriers et à 140 000 personnes dans le secteur tertiaire.

« Les tissus organiques sont très en demande car ils sont biodégradables. Les produits naturels génèrent de l’emploi contribuant au développement économique » affirme Ritu Kumar célèbre créatrice de mode. « J’évite les produits en fibres artificielles. Les fibres naturelles permettent de donner libre court à ma créativité. »

L’Inde représente le premier producteur mondial de produits en jute fabricant en moyenne 1,6 millions de tonnes de jute les cinq dernières années. Les ventes sur le marché intérieur atteignent 1, 4 millions de tonnes et les exportations sont de 285 000 tonnes.

L’Inde représente plus de 60% de la production mondiale de jute, la majorité de produits fabriqués proviennent du Bengale Occidental suivi par le Bihar, l’Assam, l’Orissa, l’Andhra Pradesh et le Tripura.

D’après les chiffres fournis par le ministère du textile, 77 usines de jute sont implantées en Inde dont 60 dans le Bengale Occidental, trois au Bihar , trois en Uttar Pradesh , sept en Andhra Pradesh et une chacune à Assam, Orissa, Tripura et Chattisgarh.

-La culture du jute dure depuis des millénaires, des anciens textes en Afrique et en Asie attestent de son existence. Du papier en jute vieux de 200 ans av Jésus Christ, a été découvert en Chine.

-En Inde, la culture du jute remonte à des millénaires. L’industrie se développa au 17 ème siècle et la création de la première usine remonte à 1855 à Rishra, sur les berges de la rivière Hooghly, près de Kolkata.

-Les spécialistes estiment que la qualité et le prix s’opposent à la promotion et à la popularisation du jute. « Nous cherchons une solution à ces problèmes. Contr airement au polythène, le jute n’est pas encore un produit courant affirme Bhattacharya.

-« Nous cherchons des magasins dans des villes comme Dehli où la demande est forte », explique –t-il. Ces mesures s’appliquent également à comme Uttarakhand et Himachal Pradesh où les sacs en plastique sont interdits.

-« A Dehli, les sacs en jute sont utilisés par les institutions. Il existe bien une demande mais ce n’est pas le cas à Kolkata où dans d’autres villes reconnaît Sanjay Kajaria, président de l’association des usines indiennes de jute.

-« Il ne faut plus se concentrer sur la clientèle spécialisée mais se tourner vers les marchés en volume, afin que les gens achètent des sacs en jute de manière habituelle et poursuivre les exportations » ajouta-t-il.

(source : service d’information Indo-Asian)

jute 2

Photos d’illustration ETAT NATURE©


INDE Informations diverses :
-Le magazine INDE PERSPECTIVES devient un mensuel consultable sur Facebook
http://www.facebook.com/IndiaPerspectives.
A lire :
-Dictionnaire de l’Inde contemporaine-Sous la direction de Frédéric Landy- Armand Colin.

« L’Inde est le second pays du monde, derrière les Etats-Unis, pour la richesse cumulée de ses millionnaires(…) Ce livre se voudrait à l’image de la disparité de l’Inde et de son émergence(…) »

-Roman : Harmonie – Blanche de Richemont- Plon « (…) La mère du Bengale était le plus grand sage du XXes. Plus qu’une sainte, une incarnation divine. Née dans une famille pauvre du Bangladesh, illettrée, elle avait appris spontanément les Ecritures. Ses miracles et son rayonnement attiraient des milliers de fidèles. Quand on lui demandait si elle était hindouiste, elle répondait : « Hindouiste, musulmane, chrétienne, juive, je suis ce que vous voulez que je sois. » Elle restaurait la vieille tradition du Vedanta, la connaissance pure qui annule la dualité. Dieu est Un. Il faut viser l’unité et se fondre dans la conscience universelle(…) »



qui sommes nous ? - partenaires - archives