Etat Nature

Lettre de Promotion de la Nature et de ce qui la constitue - n°2 - Juin 2011

spiruline etat nature
Merci de ne pas imprimer pour préserver les arbres et la nature
SOMMAIRE
cliquez sur les liens pour accéder aux articles
alimentation Alimentation
La Spiruline
l'eau Eau
Prix de l’Inventeur Européen
Pétition sur l'eau
santé Santé
Le Curcuma
habitat Habitat
Le Vastu Shastra
environnement Environnement
Banquez bio, nature et solidaire
La poésie de la Nature
animaux nature Animaux
Pulls Canins
Pétition pour les animaux
art et culture Art et Culture
La fibre d’or de l’Inde

Retour à la page d'accueil

rouef CONTACTEZ-NOUS
Textes et images © etatnature.com 2011 reproduction interdite sans autorisation

La poésie de la Nature
Baudelaire et les autres…

marguerite
Marguerite gaillarde © sophie juramy

Rien n’est acquis, ni modifié dans la nature, elle ne fait rien en vain. Tout est inné, dans le monde physique, dans l’univers.

La nature défile au rythme des saisons :

-au printemps les insectes jouent avec les fleurs ;

-en été le vent est tiède et chaud, la cigale chante joliment dans le midi de la France ;

-en automne des couleurs chatoyantes habillent les feuilles des arbres,

-en hiver la nature ralentit son rythme, elle s’essouffle.

Le mauvais temps est lié à la nature, Charles Baudelaire a écrit dans « les fleurs du mal  : l’orage rajeunit les fleurs ».cf.poême - la tristesse de la lune-c.baudelaire 


Tristesses de la Lune

lune


Ce soir, la Lune rêve avec plus de paresse;

Ainsi qu'une beauté, sur de nombreux coussins,

Qui d'une main distraite et légère caresse

Avant de s'endormir le contour de ses seins

Sur le dos satiné des molles avalanches,

Mourante, elle se livre aux longues pâmoisons,

Et promène ses yeux sur des visions blanches

Qui montent dans l’azur comme des floraisons

Quand parfois sur ce globe, en sa langueur oisive,

Elle laisse filer une larme furtive,

Un poète pieux, ennemi du sommeil,

Dans le creux de sa main prend cette larme pâle,

Aux reflets irisés comme fragment d’opale,

Et la met dans son cœur loin des yeux du soleil.

Charles Baudelaire
Les Fleurs du Mal

fleurs
© sophie Juramy


Mettons les senteurs de l’été dans la cuisine provençale, on entend aussitôt les cigales qui craquettent. L’être humain s’appuie depuis longtemps sur le cycle de la Lune notamment sur les cultures de toutes sortes de plantes. En phase descendante on plante et on récolte. En lune montante gare aux parasites, il faut traiter les végétaux. Les jardiniers usinent ferme. Les amoureux des plantes sont heureux de partir à la découverte de la richesse végétale qui ne se sent pas l’âme d’un peintre en admirant les rouges vifs ou les tons pastel des roses cf fiche rose. Nulles couleurs ne manquent à la palette. Les pavots et les coquelicots forment un groupe tout de soie rouge vêtu. En Mai, la végétation pousse à vue d’œil. Les iris sont heureux. Ils n’aiment pas la pluie froide de l’hiver. A part évidemment les iris aquatiques.

Chaque mois de l’année a sa fonction propre. Ceux de l’hiver ordonne au jardinier de nettoyer le sol, de bêcher à grosse motte la terre afin que le gel détruise la vermine enfoncée telle les vers blancs, de sarcler pour enlever les mauvaises herbes.

Une huile de traitement sur les arbres fruitiers est fortement conseillée. Aucun repos pour le jardinier. Les mois du printemps assiste à la levée des bulbes de fleur. La force de la nature culmine. Les tulipes aux couleurs multicolores font des parterres merveilleux. Le premier Mai voit la fête du muguet aux jolies clochettes blanches. Les roses n’ont d’égal que leurs parfums suaves. Les sentir c’est se croire être parfumeur qui veut trouver les odeurs délicates pour composer un parfum unique pour nos élégantes.

La nature nous veut du bien, elle nous offre toutes sortes de plantes médicinales afin de traiter en bio les maladies ou corriger les fonctions organiques. Pensons au thym cf fiche thym très prisé en Provence, le romarin cf fiche romarin à fleurs bleues, arbuste très aromatiques de notre littoral méditerranéen, et surtout la sauge aux propriétés très toniques utilisée en cuisine ( un dicton très ancien dit : «  qui a de la sauge dans son jardin éloigne le médecin » ) .

sauge
Sauge Fleurie © Sophie Juramy


La nature est très généreuse envers l’environnement, nous devons la respecter, l’aimer et surtout l’aider en apportant notre contribution. Vivons bio, pas trop d’engrais, respect de nos forêts pour éviter les incendies destructeurs !

Magalie Cigalon
N.B : les photos de fleurs viennent du jardin de Magalie en Provence



qui sommes nous ? - partenaires - archives